doper


doper

doper [ dɔpe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1903; angl. to dope « faire prendre un excitant »
1Administrer un stimulant à. Doper un cheval de course. Par ext. Doper qqn : lui faire prendre un excitant. ⇒ 1. droguer. Pronom. Se doper aux amphétamines. (1953) Fig. Augmenter la puissance, la qualité, le rendement de (qqch.). stimuler. P. p. adj. Un budget dopé.
2(v. 1960) Techn. Ajouter une substance à (un produit) pour en améliorer les qualités ou en modifier les propriétés ( dopant). P. p. adj. Un semi-conducteur dopé.

doper verbe transitif (américain to dope, droguer) Administrer à quelqu'un, à un animal un stimulant avant une épreuve sportive, un concours. Fournir des crédits à la consommation afin d'augmenter provisoirement l'activité économique. Effectuer le dopage d'un monocristal. ● doper (homonymes) verbe transitif (américain to dope, droguer)doper (synonymes) verbe transitif (américain to dope, droguer) Fournir des crédits à la consommation afin d'augmenter provisoirement l'activité...
Synonymes :

doper
v.
rI./r v. tr.
d1./d Administrer un stimulant à. Doper un cheval.
Fig. Stimuler. Tes encouragements l'ont dopé.
d2./d CHIM Ajouter un dope à une substance.
rII./r v. Pron. Avoir recours au dopage.
Par ext. Prendre un excitant.

⇒DOPER, verbe trans.
A.— Administrer (à une personne, un animal) un stimulant chimique avant une épreuve sportive ou intellectuelle; p. ext. stimuler. Doper un cheval de course, un candidat. Elle [une chienne] est à moitié claquée d'entérite; ça ne se voit jamais chez le marchand : on les dope au cacodylate (COLETTE, Vagab., 1910, p. 179). J'ai voulu causer avec lui après le dîner, je ne sais pas si c'est l'âge, ou la digestion, mais je l'ai trouvé d'un vaseux. Il me semble qu'on aurait eu besoin de le doper! (PROUST, Filles en fleurs, 1918, p. 562) :
Je puis certifier que Sarah Bernhardt est morte à la tâche, en plein travail, droguée, dopée, éperonnée, cravachée comme une pouliche qui se détache nettement du peloton de tête, va gagner l'épreuve d'une foulée sûre (...) et dont le cœur éclate à une dernière foulée du poteau...
CENDRARS, Le Lotissement du ciel, 1949, p. 300.
Emploi pronom. réfl. Absorber des stimulants. J'aime bien me doper d'un petit peu de café avant de parler (WICART, Orateur, t. 1, 1936, p. 342).
P. métaph. Je m'encourage, je me dope, je m'engueule. Je repars au trot (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 247).
B.— Adjoindre une petite dose d'une substance capable d'augmenter certaines propriétés d'un corps. Doper une bombe atomique; doper la charge (d'apr. GILB. 1971).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. dopant. Substance, produit utilisé pour doper (une personne, un animal) ou pour se doper. Synon. excitant. Les « dopants » comme le maxiton, les tranquillisants (...) donnent lieu à de véritables toxicomanies (H. BAZIN, Fin asiles, 1959, p. 155).
Prononc. :[], (je) dope []. Étymol. et Hist. 1. 1907 sp. (Nouv. Lar. ill. Suppl.); 2. 1957 aéron. (BÉL.). Adaptation du verbe anglo-amér. [to] dope « administrer un narcotique » (1889); spéc. « doper un cheval » (1900), « enduire (les ailes d'un aéroplane) » 1917 (NED Suppl.2). Fréq. abs. littér. :3.

doper [dɔpe] v. tr.
ÉTYM. 1903, in Petiot; angl. to dope « faire prendre un excitant ».
Anglicisme.
1 Administrer un stimulant à… || Doper un cheval de course.Par ext. || Doper qqn, lui faire prendre un excitant. 1. Droguer (→ Dopage, cit. 1).(1921). Pron. Prendre un excitant. || Se doper avant un examen, une course.
(1953). Fig. Augmenter la puissance, la qualité, le rendement de (qqch.). Stimuler.
1 (…) malgré mes soins personnels (…) malgré le crottin (…) malgré les restants de vinaigrette dont nous dopions la sève, je n'ai pu provoquer cette joie de vivre qui fait le géranium arborescent, multiflore, capiteux et rutilant à certaines fenêtres (…)
Jacques Perret, Bâtons dans les roues, p. 39.
2 Oui, quel homme raisonnable ne m'accordera que l'exclusion de la Chine humiliée, offensée, et formidablement dopée par le marxisme, constitue un crime contre l'humanité tout entière ?
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 380.
2 (1943, in Höfler). Techn. Ajouter une substance à (un produit) pour améliorer les qualités. Dopant.
——————
dopé, ée p. p. adj.
|| Cheval, coureur dopé.Techn. || Produit dopé.
3 Ce sauvage n'avait jamais paru à la Cour. Il entra dans la capitale, comme un furieux, sur un cheval dangereux et qui paraissait dopé.
Henri Michaux, Ailleurs, p. 157.
DÉR. Dopage, dopant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • doper — [dōp′ər] n. Slang a drug addict …   English World dictionary

  • doper — legiravimo įrenginys statusas T sritis radioelektronika atitikmenys: angl. doper vok. Dotieranlage, f rus. установка для легирования, f pranc. installation à doper, f …   Radioelektronikos terminų žodynas

  • doper — Dopper Dop per, n. [D. dooper.] [Written also {doper}.] An Anabaptist or Baptist. [Contemptuous] B. Jonson. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • doper — n a user of illicit drugs. The word, from dope, has been in vogue since the early 1970s. It is used about, rather than by drug users, and is applied indiscrimi nately to users of hard and soft drugs. He s a doper from way back …   Contemporary slang

  • doper — v.t. Stimuler ; administrer un doping. / Réprimander, corriger, passer un shampooing. □ se doper v.pr. Se droguer ; prendre un stimulant …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • doper — dope ► NOUN 1) informal an illegal drug, especially cannabis or (US ) heroin. 2) a drug used to enhance the performance of an athlete, racehorse, or greyhound. 3) informal a stupid person. 4) informal information. ► VERB 1) administer dope to (a… …   English terms dictionary

  • doper — noun see dope II …   New Collegiate Dictionary

  • doper — /doh peuhr/, n. Slang. 1. a drug addict. 2. pusher (def. 2). [1910 15; DOPE + ER1] * * * …   Universalium

  • doper — noun a) One who uses performance enhancing substances for competitive gain, especially illegally. Would you care to point to some proof other than the Canucks positive back in Nagano? If you are using that as a basis then all sports would be… …   Wiktionary

  • Doper — Do|per 〈m. 3〉 1. 〈Sp.〉 dopender Sportler 2. 〈umg.〉 2.1 Drogenhändler 2.2 Rauschgiftsüchtiger [engl.; zu dope „Rauschgift, Drogen“] …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.